Zanar Requiem
| Bienvenue |

Rejoignez-nous dans l'univers fantastique de Zanar Requiem,
où se mèle combats, magie, aventures et mystères !

Incarnez un Juge ou un Ange du côté du BIEN,
ou sombrez vers le MAL en jouant un Démon ou un Banni...

Nous vous attendons nombreux =)




Une Guerre millénaire orchestrée par des Clans avides de pouvoir... Serez-vous pour le Bien ou pour le Mal ?
 
CarteBestiaireAccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

 

 Débauche d'ébauches...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
Amrund Namidakiel
Plume Rayonnante
Mil / Séraphin
Plume RayonnanteMil / Séraphin
avatar

Masculin

Inscrit(e) le : 12/12/2008
Âge : 26
Messages : 142

| MEMBRE |
ACTIF
Messages RP : 15
Statut RP : Militaire / Unité de la Caste des Séraphins (II)
Localisation RP : La foret des rêves.
Vent
Capacité Spé. : Vol
Double-Compte : Aucun

Informations Personnage
Age: 18 ans
Animal: Enfant-dragon
Pouvoirs & Armes:
MessageSujet: Débauche d'ébauches...   Dim 15 Fév 2009 - 1:50

Bienvenue ! Installez-vous confortablement, et veuillez apprécier le séjour à l'intérieur de mes pensées, de mes rédactions, de mes exercices... Oui, inutile d'espérer de magnifiques trésors de la littérature, désolé de vous décevoir, mais je n'aurais pas cette prétention.
Néanmoins, je vous encourage fortement à critiquer particulièrement les paragraphes de la deuxième partie, et éventuellement la réussite/l'échec des tentatives liées aux poèmes, ce qui serait moins intéressant je crois. En tout cas, faites-vous plaisir, car c'est finalement là, mon objectif le plus ambitieux...


I_Ébauche de poèmes



Spoiler:
 

Terminé : "Romance"

Fragrance d'une rose pourpre,
Couronnée par des yeux céruléens,
Romance.


~


Spoiler:
 

Terminé : "Méprise"

Les flocons, perles pures, ondulent lentement,
L'harmonieuse fraicheur apaise leur coeur.
Submergé d'éclatants sentiments transcendants,
Il lorgne ces deux émeraudes de bonheur.

Flattant ses doux cheveux affectueusement,
Il ignore qu'elle affectionne cette fleur,
Cette rose parfaite, astre igné éclatant.
Qui brille d'une pourpre et intense pâleur.

Elle ignore qu'il affectionne ce noir leurre.
Ô triste candeur, quintessence de l'Amour,
Romantisme oublié voué à la pudeur.

Quant à cette lumière d'un nouveau jour
Qui brille d'une pourpre et intense chaleur,
Elle est la passion triste des sentiments sourds.


~


Spoiler:
 

Terminé : "Toi tendre fleur de mes romantiques désirs"

Toi tendre fleur de mes romantiques désirs
Pour quoi jamais ne cessent mes chimères.
Que, tes pétales pourpres, ces perles, j'admire,
Ouvre-les, vois-tu comme je le fais ma chère ?

Pour quoi jamais ne cessent mes chimères,
Si ce ne sont tes bras m'enlaçant tendrement.
Ouvre-les, vois-tu comme je le fais ma chère,
Cette chose dépravée généreusement.

Si ce ne sont tes bras m'enlaçant tendrement
Alors que je comprenais juste ma folie
Cette chose dépravée généreusement.
Ô toi qu'embrassent mes naïves rêveries !

Alors que je comprenais juste ma folie
Tu disparaissais dans la brume de malheur.
Ô toi qu'embrassent mes naïves rêveries,
Tu as glissé sur mes lèvres, perle qui meurt.

Tu disparaissais dans la brume de malheur...
Puis je reste seul et me retourne épleuré,
Tu as glissé sur mes lèvres, perle qui meurt
Sans ta présence de tout mon coeur espérée.

Puis je reste seul et me retourne épleuré...
Toi tendre fleur de mes romantiques désirs !
Sans ta présence de tout mon coeur espérée,
Que ces pétales pourpres, ces perles, j'admire !


~


Spoiler:
 

En cours : "Actuellement sans titre."

Du fond de tes pensées,
Au fond de mon ennui,
À toi s'est adressée,
Ma clameur jour et nuit.

Même si c'est un mensonge,
Même si ce n'est qu'un songe,
Tourne tes prunelles vers moi,
Tourne mes espoirs en émoi.

Exalte ma passion tourmentée.
Par ta glorieuse chimère, hanté
Tel un onirisme mouvementé,
Et qui se veut ainsi apparenté.

Car ce délire est cauchemar,
Comme tes lèvres sont malheurs.
Car tu es l'étoile du soir,
Celui qui anime mon coeur

Du fond de tes tracés,
Au fond de mon amour,
À toi s'est adressé
Ma folie nuit et jour !



~


Restrictions :


En cours : "Actuellement sans titre."

J'aime l'onde et le firmament
[6]iris,
Leur éclat tel deux diamants,
Et leur malice corruptrice.

Même si c'est un mensonge,
Même si ce n'est qu'un songe,
Tourne tes prunelles vers moi,
Tourne mes espoirs en émoi.

Exalte ma passion tourmentée.
Par ta glorieuse chimère, hanté
Tel un onirisme mouvementé,
Et qui se veut ainsi apparenté.

Car ce délire est cauchemar,
Comme tes lèvres sont malheurs.
Car tu es l'étoile du soir,
Celui qui anime mon coeur

Du fond de tes tracés,
Au fond de mon amour,
À toi s'est adressé
Ma folie nuit et jour !



~





II_Ébauches de récits

/!\ Ces textes n'ont pour seule ambition que de servir d'exercice d'écriture, et non de roman. Qu'ils soient réussis ou non, à vous d'en juger...


Spoiler:
 

En cours : "Chapitre I"

L'onde et le firmament, habituellement d'un céruléen onirique, étaient l'un et l'autre submergés par les reflets de l'astre pyroluisant aux vêpres. Doré d'éclaboussures, l'océan se parait patiemment de tâches flamboyantes, et bientôt, le Soleil s'enfoncerait à l'horizon. Disparaissant. La mélopée lunaire flottait sur les vagues, orchestrée par les reflets argentés de la Déesse vespérale. Incapable de calmer les lames de fond, elle perçait ça et là l'empire aquatique, dans une myriade d'impacts sélénobrillants. En vain. Il déchaînait sa puissance comme pour menacer les cieux, et déchirer l'air apaisant que cette nuit étoilée avait constitué. Bientôt, l'empyrée pris part à cette confrontation, si bien que telles des épieux, des gouttelettes glacées martelèrent bientôt l'écume bouillonnante d'ardeur. Pourtant, tout cataclysmique qu'était la scène, toute noire que serait la nuit, le lendemain lui succèderait. La perle nébuleuse arborerait alors son étendard auroréal, et inonderait le tableau de lumière. Frissonnante, une silhouette quitta le balcon.

Les jardins royaux étaient parsemés d'éclats hyalins, plongés dans une nappe crépusculaire. Bien au-delà, une pléthore de lueurs stellaires scintillaient, comme pour faire briller les diamants qui glissaient des nuées jusqu'à la flore émeraude, la caressant. Il s'y dégageait comme une aura de douceur presque palpable, aux fragrances de l'œillet et de la rose, qui gardaient de leur superbe malgré l'obscurité de l'heure avancée. En effet, un rayon sélénite filtrait à travers le feuillage touffu d'un ginkgo biloba, et semblait enlacer d'un halo protecteur ses végétaux resplendissant. Ils n'étaient d'ailleurs pas les seuls à rayonner, car la salle de réception était illuminée, et laissait sortir d'harmonieuses notes d'allégresse.

Son visage irradiait d'une singulière vénusté. Son nez, discret, flottait au-dessus de ses fines lèvres, incarnates, aux galbes pulpeuses. Celles-ci ressortaient avec une humble élégance, entourées d'une peau lisse et brillante, dans laquelle se creuse une petite fossette lorsqu'il arbore un sourire charmeur, révélant des dents éclatantes. Plus haut, de fins sourcils couronnaient des yeux expressifs, en amandes, desquels semblait émaner une intelligence que son visage apparentait à de l'espièglerie. Visage qui d'ailleurs était entouré de longs cheveux au violet brillant et lisse, qui glissaient en une cascade d'éclats nébuleux jusqu'au milieu de son dos.




Edit d'Amiel [16/02/09 : 00:54] : Troisième poème rajouté.
Edit d'Amiel [06/04/09 : 22:55] : Mise en page modifiée et ajout des trois premiers paragraphes du récit (n'essayez pas, par ailleurs, d'en tirer une histoire, même si je compte esquisser un semblant de trame principale) .
Edit d'Amiel [06/08/09 : 01:00] : Quatrième poème ajouté, premier chapitre amélioré.

Les étoiles : Protection
"elle"
(dénominations) : firmament - céruléen onirique - l'autre - mélopée lunaire - Déesse vespérale - l'empyrée
(armes) : reflets argentés - impacts sélénobrillants -gouttelettes glacées ( = épieux)
-----
"il"
(dénominations) : l'astre pyroluisant (reflets) - le Soleil - perle nébuleuse
(armes) : éclaboussures - tâches flamboyantes - étendard auroréal - lumière

Les cieux : Sacrifice
"les"
(dénominations) : l'horizon - les cieux - nuit étoilée - nuit noire
(arme) : air apaisant

La Mer : Offense
"il"
(dénominations) : L'onde - céruléen onirique - l'un - l'océan - l'empire aquatique - écume bouillonnante d'ardeur
(armes) : vagues - lames de fond - déchaîner - menacer - déchirer


Dernière édition par Amrund Namidakiel le Sam 29 Aoû 2009 - 12:59, édité 28 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.zanar-requiem.com/anges-valides-f56/amrund-namidakiel
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Débauche d'ébauches...   Dim 15 Fév 2009 - 20:05

Très jolie poème Rundy-kun, vraiment !

C'est fluide et très agréable à lire, je t'encourage à continuer ♥

*fan*
Revenir en haut Aller en bas
 

Débauche d'ébauches...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Zanar Requiem :: [Hors Jeu] Espace Détente :: Coin des Artistes :: Récits, Fan-Fictions & Poèmes -
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit