Zanar Requiem
| Bienvenue |

Rejoignez-nous dans l'univers fantastique de Zanar Requiem,
où se mèle combats, magie, aventures et mystères !

Incarnez un Juge ou un Ange du côté du BIEN,
ou sombrez vers le MAL en jouant un Démon ou un Banni...

Nous vous attendons nombreux =)




Une Guerre millénaire orchestrée par des Clans avides de pouvoir... Serez-vous pour le Bien ou pour le Mal ?
 
CarteBestiaireAccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

 

 Discour...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
Miguel Zoriam
Plume Rayonnante
Rang à Déterminer
avatar

Inscrit(e) le : 26/05/2008
Messages : 12

| MEMBRE |
INACTIF
Messages RP : 10
Localisation RP : Cité Interdite
Vent
Capacité Spé. : Vol
Double-Compte : Aucun

Informations Personnage
Age: 20 ans
Animal: Aucun
Pouvoirs & Armes:
MessageSujet: Discour...   Mar 10 Juin 2008 - 2:36

[Je vous présente l'un de mes personnages Kay Mac.Ambre l'un de mes personnages favoris. C'est un monologue que j'ai écris qui exprime quand même bien comment il pense... j'espère avoir des commentaires constructifs]


« Elle est belle… La plus belle des déesses, la plus belle des créatures, la plus belle de tout. Du haut de son trône, je me souviens qu’elle m’a jeté autrefois un regard où les braises du feu brûlent encore. Les braises brûlant mon âme et mon cœur pour le parsemer de millier de creux où baignent le sang bouillant de la passion. Ce premier regard qui m’a mordue jusqu’à mon âme est toujours aussi puissant. Je vois encore son corps voilé de soie et sa peau de velours se découvrant par morceau…

Je la voie passée devant moi, si majestueuse avec ses sœurs autour d’elle qui traînant les voiles de soie la rendait que plus belle et… sublime. Une créature envoutante et dangereuse. De son premier regard, elle me transforma en une marionnette obéissante à ses moindres gestes, à ses moindres mouvements. Je n’attends que le premier de ses baisers me frôle, même si c’est pour être mis sur le bucher pour l’avoir touché, non… pas pour l’avoir touché, mais pour avoir osé faire d’elle ma déesse, même si elle l’ignore. Je ne suis pour elle qu’un laquais, prêt à tout pour entrer dans ses faveurs de satin et ses demandes de dentelles…

Que faire pour savourer encore ses manières de reine et ses désirs de jouvencelle? Comment combler une divinité si puissante sans entacher la moindre parcelle de sa perfection? Une perfection parfaite dans les moindres gestes de sa parfaite et impeccable personne. Où, chaque mouvement se révèle une danse, et où chaque parole devient une chanson.

Je mourrais pour elle! Pour frôler ses mains, je serai prêt à vaincre tous les hommes qui oseraient la toucher. Je ferai tout pour… la frôler, la caresser, la choyer, l’embrasser, l’embraser… l’Aimer ! L’Aimer oui! Je ferai tout pour chérir cet être si magnifique si enivrant.

À sa fenêtre, je me suis déjà penchée, alors que son mari la laissa seule je vis rayonner son corps où les voiles de soie disparurent pour laisser cette déesse à sa pure magnificence. Dès cette nuit, je tombai dans les filets de cette nymphe malicieuse qui vers la fenêtre se tourna pour me voir. Elle me vit, j’en suis sur… elle en eut par contre qu’un sourire qui me fit esclave de son regard. J’ignore quel sort elle a pu bien me jeter à cet instant, mais… j’en suis fou.

J’ai toujours la chance de m’accrocher au cadre de sa fenêtre pour la voir de temps en temps, mais admirent son corps de déesse…. Plus jamais elle ne m’adressa un sourire. Je devins le voyeur de sa vie, servant dans l’ombre ses moindres désirs et ses moindres caprices. J’en devins serviteurs, je suis empoissonné et jamais personne ne pourra retirer le collier d’obéissance que je porte maintenant au cou, ce collier est invisible aux yeux de tous, mais je vois se fil invisible qui me fait garder près d’elle, écoutant sa voix au travers de la distance pour mieux savouré chacun de ses ordres.

Si tu savais… Un jour je tombai nez à nez avec elle et elle posa de nouveau ses yeux de braise sur moi. Ce que je vis, pour beaucoup ce serait la pire des choses. Le pire des cauchemars, comme toute nymphe elle n’est que malheur et mort. Ses baisers son empoissonné, un poison mortel, mais tellement doux. Alors, qu’elle allait me donner un de ses baisers mortels qui auraient dû me plonger dans un sommeil éternel auprès d’elle, une autre créature me tira de ses griffes.

Son sourire était compatissant, mais sa poigne était de fer, elle du retenir dans ses bras pour désenivrer de ma déesse jusqu’à ce qu’elle s’éloigne. Elle me fit voir que ma déesse n’était pas parfaite… Pourtant, elle ne réussit pas à détourner le regard, l’âme et le cœur de ma tendre. Ma passion pour elle ne devint qu’encore plus forte. Je ne pouvais détester cette étrange créature qui m’avait sorti des griffes de ma nymphe. Je me remis à faire le voyeur à sa fenêtre, alors que ma sauveuse décida de rester auprès de moi pour pas qu’elle cette démone ne me dévore pour m’intégrer dans l’enfer de sa prison qu’est la mort.

Des fois je glisse ma main dans celle de ma sauveuse pour lui montrer qu’il y a encore une parcelle de moi qui est restée sur terre et que je ne me suis pas totalement abandonné à ma déesse…

Mon ange gardien n’est pas la plus jolie et sa voix n’est pas d’or et de satin. Pourtant, son petit côté étrange m’a sortie de plus d’un problème, comment peut-elle prendre soin de moi ? Je ne me suis jamais posé la question, mais depuis ce jour elle me protège et se bat par moment avec ma déesse.

Tu ne peux même pas t’imaginer comment est le combat stupéfiant qu’il y a entre les deux. Pourtant, jamais elle ne se touche, jamais elle ne se frappe, toujours au centre je semble prendre les coups, je ne sens rien, je ne perds pas la carte, je ne suis pas absent, je tombe dans leur monde. Le monde de chaos, je vois surgir de partout les peurs et les craintes des gens.

Un jour, je suis allé m'abreuvoir dans une fontaine où des peurs et des craintes avaient coulé sans même que je me rende compte, les deux autres me virent trop tard. Ma déesse éclatant de rire, pendant que ma gardienne fut anéantie. Ce nectar… fut le plus grand délice de ma vie, j’en devins accro. Dès cet instant, je devins pris entre les deux mondes. Par instant, il me faut ce nectar des dieux des enfers, mais étant sur le mauvais monde je dois le recueillir chez les gens. Cette potion est invisible à vos yeux, mais elle me traverse de tout mon corps pour assouvir mon besoin pressant… »

Il tourna la tête vers la dame qui l’écoutait depuis le début de son monologue. Il afficha un sourire peu rassurant. La femme à la veste blanche recula même d’un pas.

« Vous savez… ma déesse… »

Il colla ses deux mains sur la vitre devant lui, pliant ses doigts, pour laisser une marque de doigts sur la vitre fixant le ciel.

« … ma déesse, c’est la Lune… mon ange gardien, c’est la Chance… »

Son rire se mit à raisonner dans la pièce, son rire puissant et froid n’améliorait pas son aura glauque.

Revenir en haut Aller en bas
 

Discour...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Zanar Requiem :: [Hors Jeu] Espace Détente :: Coin des Artistes :: Récits, Fan-Fictions & Poèmes -
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit | Forums RPG | Fantastique - autres